BRICS, entre statistique et lobbyisme

Parti d’un acronyme statistique, créé de manière ad hoc par un économiste de banque au début de ce siècle, l’acronyme BRICS a suscité la création d’une organisation internationale – encore – informelle qui exerce une influence croissante dans les décisions politico-économiques internationales. Les pays concernés conduisent aujourd’hui des politiques communes, fondées sur des principes de plus en plus clairement affirmés, notamment depuis le Sommet de Dehli (mars 2012). Au fond, ils veulent faire entendre la voix des pays émergents dans le fonctionnement de relations internationales aujourd’hui trop centrées autour des valeurs et des intérêts des pays de l’OCDE. Cependant, derrière l’unité de façade, les relations internes du groupe BRICS sont complexes et parfois conflictuelles.