Darfour : quelle gestion des crises africaines ?

Résumé La crise en cours au Darfour, dont les graves conséquences humanitaires ont suscité un véritable charivari médiatique depuis le début de l’année 2004, a provoqué l’intervention diplomatique et militaire de plusieurs acteurs internationaux, à travers un système d’observation et de médiation complexe et novateur. La Mission de l’Union africaine au Soudan (AMIS II), actuellement en cours de renforcement, a été déployée en un temps record, avec l’appui logistique, financier et politique de l’Union européenne et des Etats-Unis. La Ligue arabe et l’ONU ont également soutenu cette opération destinée à dissuader les exactions. Or, si celles-ci ont été nettement freinées au cours de ces derniers mois, le durcissement actuel de la position des parties au conflit et les difficultés rencontrées par l’UA dans le renforcement de l’AMIS risquent de conduire à un nouvel embrasement de la région, alors que les pourparlers piétinent. Sans un réel effort de soutien de la part des partenaires occidentaux, la mission de l’UA pourrait connaître un échec qui nuirait à la crédibilité des mécanismes de sécurité de l’organisation, tout comme à la relation Europe-Afrique dans ce domaine. – Le sommaire de l’AFRI 2005