De quoi le smart power est-il le nom ?

Le concept de smart power développé par Joseph Nye est le concept-phare du renouveau de la politique étrangère américaine d’Obama défendu par Hillary Clinton et la QDDR. Conçue comme une combinaison intelligente du hard power et du soft power, il échoue théoriquement à proposer un nouveau cadre conceptuel à la réflexion sur la puissance en Relations internationales et relève davantage du slogan de campagne électorale. De surcroît, le smart power s’inscrit dans une véritable entreprise de légitimation de la puissance américaine à travers une recherche d’identité et un fétichisme de la puissance. L’objectif de cette étude est ainsi de décoder les ressorts cachés d’un concept de théorie des Relations internationales présenté comme tel mais qui est loin d’en revêtir toutes les caractéristiques.