Gouvernance internationale de l’environnement. Une initiative française

Résumé En 2003, la France lançait une initiative diplomatique visant à réformer la gouvernance internationale de l’environnement, centrée sur la transformation du PNUE en agence spécialisée de l’ONU dotée d’un mandat et de moyens renforcés. Ce dialogue entre vingt-six pays s’est conclu en 2005 et a permis à la France d’approfondir son expertise dans ce domaine, de revendiquer un rôle dirigeant dans les discussions, de préciser les paramètres d’une éventuelle réforme, d’élargir sensiblement la coalition diplomatique en faveur d’une telle réforme et de maintenir cette question à l’ordre du jour international. Cependant, les incertitudes sur la nature des problèmes à résoudre et sur les avantages et inconvénients de la solution proposée, la prévalence des Objectifs du Millénaire et l’opposition des Etats-Unis et du G77 contribuent à marginaliser les discussions sur la GIE. A moins que l’UE n’en reprenne activement le flambeau, l’avenir d’un tel dialogue s’annonce sombre tant que subsistent les craintes liées à l’adoption d’un modèle de gouvernance fortement centralisé. – Le sommaire de l’AFRI 2006