Haïti par-delà les élections et les Casques bleus. Les problèmes demeurent

Résumé

En dépit, du déploiement de la MINUSTAH et de la tenue d’élections présidentielles en février 2006, la situation en Haïti n’est guère satisfaisante. Affectée par la mort suspecte de son commandant en janvier 2005, le général brésilien Urano Teixeira da Matta Bacellar, la MINUSTAH ne parvient pas à réduire la forte insécurité qui règne en Haïti : sur le terrain, elle fait l’objet d’une opposition croissante de la part de la population qui, dans une certaine mesure, l’apparente à une force d’occupation. Quant à l’élection présidentielle de René Preval, en raison des forts soupçons de fraude dont elle a fait l’objet, elle n’a pas permis de poser les bases d’un nouveau gouvernement crédible, légitime et transparent, capable de régler les épineux problèmes qui demeurent.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF