Hégémonie industrielle et développement durable. Les complicités scandinaves

Résumé

Le développement spectaculaire des exportations de la filière bois-papier, tant suédoises que finlandaises, coïncide depuis 1990 avec l’avènement de la forêt au rang de ressource écologique d’importance mondiale. Ce sont des acteurs scandinaves qui ont piloté l’instauration de la « gestion durable forestière » en Europe, alors que leurs compatriotes modernisaient leurs outils de production pour approvisionner les marchés solvables d’Europe occidentale. Ce tour de force à la fois écologique et industriel dissimule un « fait de complicité » manifeste depuis quelques années : l’exploitation, souvent incontrôlée et ignorée des statistiques, des forêts, toutes proches, de l’ancienne Union soviétique. En dépit d’un affichage écologique récent marqué par des renversements d’alliance entre grands groupes industriels et ONG militantes (WWF et Greenpeace en particulier), la contradiction est suffisamment établie pour remettre en cause le magistère « écologiquement correct » des lobbies nordiques.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF