Inde, Chine : quels équilibres en Asie ?

Résumé

Depuis la fin des années 1990, la Chine et l’Inde ont chacune dynamisé leur politique régionale. Pékin souhaite contribuer à la stabilité régionale, en témoignent son aide aux économies les plus en difficultés et son choix de ne pas dévaluer sa monnaie. Delhi mise sur les négociations, d’une part dans le cadre de l’ASEAN et d’autre part sur le plan bilatéral, pour créer des zones de libre-échange avec le Japon, la Corée du Sud, la Chine et Singapour. La Chine et l’Inde ont scellé un Partenariat stratégique et de coopération en 2005 et s’investissent dans le processus de l’ASEAN + 3 (APT), tout en tentant de relancer les négociations sur leur litige frontalier. Cependant, l’APT souffre de la lutte d’influence entre la Chine et le Japon et entre la Chine et l’Inde. Face à ces deux puissances grandissantes, la stratégie américaine change : la coopération multilatérale est privilégiée au détriment des partenariats bilatéraux et les Etats-Unis font le pari que, en misant sur un partenariat avec la Chine, celle-là deviendra un acteur international responsable.

Le sommaire de l’AFRI 2008