L’Etat et la mondialisation. La participation dénationalisée

Résumé Malgré les évolutions récentes, l’Etat reste l’acteur principal des relations internationales actuelles : il est notamment inscrit au cœur de la mondialisation car toutes les nouvelles relations qui en émanent se font à partir du cadre étatique. Si l’on ne peut affirmer que l’Etat subit la mondialisation, cette dernière le transforme néanmoins et participe notamment à un phénomène de dénationalisation de l’Etat. Cette dénationalisation s’exprime par une privatisation croissante de certaines institutions étatiques, mais aussi par une adaptation des entités sub-nationales au cadre de plus en plus pertinent de la mondialisation. L’échelle internationale n’est donc pas la seule capable d’analyser la mondialisation. Le pouvoir même qui fonde l’Etat est rénové en son cœur, par cette intégration progressive de composantes privées devenues primordiales. Par cette dénationalisation, l’Etat s’adapte à ce nouvel environnement international, plus généralement caractérisé par une nouvelle et multiple régulation du contexte global. – Le sommaire de l’AFRI 2006