La Chine dans l’émergence

Le phénomène de l’« émergence », quand il est appliqué à l’observation de la Chine, plus particulièrement de son histoire récente, fait surtout ressortir les spécificités des événements qui ont marqué ce pays, mais aussi des choix économiques et politiques qui y ont modelé le parcours des trente dernières années, sans omettre pour autant les permanences de sa situation et ses actions diplomatiques. L’émergence chinoise ne peut être assimilée à un phénomène généralisable. Cette émergence est indéniable et a marqué l’époque, mais elle n’est cependant pas seulement le fait de choix, elle est aussi le résultat de facteurs objectifs (la démographie) et d’événements globaux (l’entrée dans l’OMC et aussi la grande crise financière de 2008). Aussi convient-il, là où les observateurs occidentaux – en particulier européens – ont cru observer un phénomène nouveau parce qu’il bouleversait une lecture particulière de l’histoire récente, de l’histoire générale, se poser la question de savoir si l’émergence n’est pas aussi la dénomination moderne de phénomènes classiques, dont la Chine serait l’une des meilleures illustrations contemporaines.