La disparition d’une organisation internationale : l’Union de l’Europe occidentale (1954 – 2011)

Bras alluvionnaire du courant d’unification européenne (1948), bras armé intergouvernemental des intérêts européens de sécurité (1980), pilier européen de sécurité au profit de l’OTAN et de l’Union (1992), outil d’imprégnation otanienne (1995), organe résiduel en voie d’« amaigrissement forcé » (2000), l’Union occidentale, mais surtout l’Union de l’Europe occidentale ont été les enjeux de rivalités entre européistes et atlantistes, entre l’OTAN et l’Union, avant d’être « amaigries » puis « condamnées » au profit de cette dernière. Ces affaiblissements successifs, jusqu’à la dénonciation, ont fait de l’Union de l’Europe occidentale la seule organisation de sécurité et de défense ayant été vidée avec autant d’efficacité de sa substance par les capitales qui en étaient pourtant les premiers gardiens et les maîtres d’œuvre.