La lutte contre les changements climatiques. Entre pas de fourmi et gouvernance mondiale

Résumé

Après avoir longtemps nié ou minimisé l’existence de changements climatiques, la communauté internationale prend enfin la mesure des événements. Face à la prise de conscience des conséquences économiques, stratégiques et humanitaires des dérèglements climatiques, les discours et les pratiques évoluent. Par exemple, le Président français a fait de nombreuses annonces et les Etats-Unis, à défaut de voir leur position officielle évoluer, sont le théâtre d’une multitude d’actions locales non gouvernementales. Cependant, des difficultés inhérentes au phénomène (imprécisions scientifiques, prévalence du court terme sur le long terme) continuent de favoriser le statu quo, c’est-à-dire l’inaction des Etats pour prévenir le changement climatique. Le Protocole de Kyoto, loin d’être une solution définitive au problème, doit être salué en tant qu’effort louable pour une coopération mondiale sur la question : il met en place des mécanismes de flexibilité originaux auxquels s’arriment de nombreuses initiatives locales.

Le sommaire de l’AFRI 2008