La PESD après l’échec du Traité constitutionnel européen : avenirs possibles. De la flexibilité opératoire autour d’un socle commun fragilisé

Résumé La crise autour du Traité constitutionnel a épargné la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD). Le Conseil européen va devoir néanmoins récupérer certaines avancées de la PESD qui avait été introduite directement dans ce document à haute valeur symbolique. Au-delà d’une visibilité pragmatique de l’Union européenne en matière de missions civilo-militaires, la PESD pourrait être autant soutenue que fragilisée par de nouvelles configurations organiques imposées par les événements institutionnels européens : structure de coopération ad hoc, noyaux durs, cercles thématiques, union dans l’union. Toutes configurations qui complexifient la lecture d’une Union européenne « sans frontières ». – Le sommaire de l’AFRI 2006