La revue de la posture nucléaire américaine et le nouveau cadre stratégique

Résumé Demandée au Congrès dès l’arrivée de la nouvelle administration américaine, la seconde Nuclear Posture Review (NPR), dont les résultats ont été rendus publics en janvier 2002, est marquée par une série d’évolutions doctrinales importantes. Elle s’inscrit dans une approche capacitaire destinée à faire face à un large spectre de menaces, qui peuvent être le fait d’Etats hostiles ou d’entités non étatiques capables d’agressions de grande ampleur, dans un environnement mal prévisible dominé par la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs. Les grandes orientations de la NPR mettent en évidence une réduction du rôle central de l’arme nucléaire, qui partagera la fonction de dissuasion avec des systèmes d’armes conventionnels de très haute précision, en même temps qu’elles confirment la pérennité de l’arme nucléaire dans la doctrine américaine. Pour autant, les arsenaux nucléaires stratégiques seront, aux termes du SORT signé en mai 2002 à Moscou, très fortement réduits à l’horizon 2012, quoique de manière potentiellement réversible afin de faire face, le cas échéant, à de nouvelles menaces montantes. La mise en oeuvre de la NPR concerne à la fois les programmes de recherche sur les armes stratégiques offensives, non nucléaires ou nucléaires, l’interdiction des essais nucléaires et la doctrine d’emploi de l’arme nucléaire. Si le premier de ces trois piliers marque une rupture, les deux autres s’inscrivent dans la continuité de la fin des années quatre-vingt dix. –Le sommaire de l’AFRI 2003