La sécurité de l’information et des réseaux est-elle une affaire d’Etat(s) ?

La marche vers la société dite de l’information soulève des problèmes toujours plus ardus en matière de sécurisation des réseaux et de l’information : systèmes et applications informatiques plus complexes et interconnectés, attaques plus sophistiquées et ambitieuses. Les entreprises et particuliers doivent investir davantage pour sécuriser leurs équipements et leurs informations sensibles, alors que les règles de protection des informations classifiées sont difficilement compatibles avec les architectures et applications informatiques nouvelles. Une meilleure coordination des efforts aux niveaux national et européen paraît indispensable. La France propose un modèle intéressant en transformant la DCSSI, direction du Secrétariat de la Défense nationale en Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Le sommaire de l’AFRI 2009