La technologie au coeur de la politique européenne. Le programme européen « Global Monitoring for Environment and Security »

Résumé En mai 1998, dans l’optique de mettre sur pied une capacité globale d’observation et de suivi de l’environnement afin d’appréhender les risques liés aux activités humaines, la Commission européenne adopte un programme intitulé «Global Monitoring for Environment and Security» (GMES). Initialement prévu pour les seules questions de sécurité de l’environnement, le GMES élargit son domaine à des questions plus générales de sécurité, prenant ainsi une dimension militaire, d’ailleurs explicitée par les textes. Cette caractéristique duale du GMES n’a pas eu lieu sans entraîner de vives discussions, essentiellement car la notion de sécurité, loin d’être définissable, peut recouvrir bien des aspects (sécurité civile, sécurité de défense) : le GMES pose donc la question de sa synergie avec les besoins militaires européens à l’heure de la construction de la PESD. Le GMES est ainsi devenu un projet technologique porteur d’enjeux qui dépassent largement les seuls objectifs de la surveillance de la planète à des fins écologiques, constituant potentiellement un projet fédérateur d’une véritable identité européenne. – Le sommaire de l’AFRI 2005