Le lancement du ‘Pacte de stabilité’ pour l’Europe du Sud-est

Résumé La fin des opérations militaires entreprises par l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie (RFY) a coïncidé jour pour jour avec l’ouverture, le 10 juin 1999, d’un processus multilatéral visant la consolidation à long terme de l’ensemble de la région balkanique sur la base d’un « Pacte de stabilité pour l’Europe du Sud-est ». L’idée d’une telle entreprise fut proposée par l’Allemagne au cours même de la guerre du Kosovo et aussitôt endossée par l’Union européenne. Élaboré à Pétersberg par les Directeurs politiques et hauts fonctionnaires de l’Union les 26-27 mai 1999, le Pacte fut adopté au niveau des ministres des Affaires étrangères à Cologne le 10 juin suivant. L’approbation des buts et principes du Pacte eut lieu les 29 et 30 juillet 1999 lors d’un Sommet solennel réunissant à Sarajevo, sous la présidence de l’Union, une trentaine de chefs d’État ou de gouvernement ainsi que de hauts responsables d’une multitude d’organisations internationales. Quant au processus proprement dit, il a démarré avec les décisions prises à Bruxelles par la Table ronde sur l’Europe du Sud-est à l’occasion de sa réunion inaugurale du 16 septembre 1999. On se propose ici d’analyser la problématique du Pacte telle qu’elle se dégage des textes constitutifs de celui-ci ainsi que les premières décisions adoptées en 1999 en vue de sa mise en oeuvre. – Le sommaire de l’AFRI 2000