Le naufrage de vivendi universal : démembrement ou recentrage?

Résumé Les facteurs de fragilité du groupe Vivendi Universal (VU) résultant de l’intégration et de la restructuration à marche forcée, de la Compagnie Générale des Eaux (CGE) et de Havas dans Vivendi, puis de la gigantesque et brusque fusion-acquisition transatlantique entre Vivendi et Universal, étaient prévisibles et perceptibles dès le début de la fusion en décembre 2000. Ces faiblesses sont devenues, durant l’année 2001, des éléments de vulnérabilité. Début 2002, le rêve d’hégémonie du groupe VU s’est transformé en cauchemar, notamment après les déclarations de Jean-Marie Messier sur la « fin de l’exception culturelle », qui ont ému les professionnels du cinéma et les responsables politiques défenseurs de ce principe. – Le sommaire de l’AFRI 2003