Le règlement du conflit du Sahara occidental et l’ONU. Pour quelle troisième voie ?

Résumé En avril 1991, un rapport de l’ONU sur la situation au Sahara occidental préconisait que la population de cette ancienne colonie espagnole revendiquée par le Maroc et par le Front Polisario puisse exercer son droit à l’autodétermination ; il prévoyait pour cela qu’une Mission des Nations Unies surveille l’application du cessez-le-feu et procède à l’organisation d’un référendum dans la région. Mais, dix ans plus tard, le conflit demeure, sans qu’aucune solution n’ait été dégagée et il semble à peu près certain que ne seront pas appliquées les dispositions du Plan de règlement, un plan qui, il convient de le préciser, ne tient pas compte de la réalité du conflit sahraoui. Dans ces conditions, seule une solution prenant en compte les aspirations des Sahraouis et favorisant le règlement des différends entre le Maroc et l’Algérie paraît viable. – Le sommaire de l’AFRI 2002