Les Etats du Caucase du Sud et la crise du bouclier antimissiles

Résumé

La crise du bouclier antimissiles américain a plongé le Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) dans une nouvelle zone de turbulences. Conscients de leur forte exposition au danger, en raison de l’absence de tout système de sécurité régional, les Etats sud-caucasiens ont-ils des raisons légitimes de s’inquiéter du projet américain et de la contre-proposition russe d’utiliser conjointement avec Washington la station radar de Gabala en Azerbaïdjan ? L’ouverture d’un cycle de crispations d’un type nouveau entre les Etats-Unis et la Russie a pour fond d’écran le contrôle de la mer Noire et ses accès. Le Caucase du Sud, en tant que nouvelle ligne de démarcation, fait l’objet d’une instrumentalisation à outrance de la part des puissances. Des trois Etats sud-caucasiens, l’Azerbaïdjan est celui qui sort renforcé de cette joute verbale car, en cas d’accord russo-américain, Bakou deviendrait une terre de dialogue entre Washington et Moscou. Cependant, ce leadership azéri risque de briser l’équilibre militaire régional et d’accélérer la course à l’armement entre les trois Etats, faute de compromis sur les conflits gelés et d’entente régionale en écho aux menaces extérieures, a fortiori depuis le projet russe de geler l’application du Traité CFE.

Le sommaire de l’AFRI 2008