Protéger la liberté de l’information ‘sans considération de frontières’

Depuis que les satellites de télécommunications sont devenus les moyens les plus appropriés d’une large diffusion des chaînes de télévisions, leurs activités ont été fondées sur le principe selon lequel la liberté de l’information s’exerce « sans considération de frontières ». Après trois décennies de développement rapide, cette situation, qui a été l’un des traits de la mondialisation, doit faire face à une revendication « souverainiste » par laquelle un nombre croissant d’Etats prétend contrôler les contenus diffusés par les satellites. Compte tenu du fait que les technologies des satellites de télécommunications fournissent désormais simultanément la télévision et l’Internet, ce conflit entre mondialisation et souverainisme pourrait menacer les principes de la liberté de l’information si aucun progrès n’est constaté dans la régulation de ce domaine.