TV5 : l’exemple d’une télévision pour le monde en français

Résumé Créée en 1983 par cinq sociétés de télévision francophones européennes, la chaîne satellitaire TV5 est un exemple de concrétisation d’une politique audiovisuelle en faveur du développement des relations culturelles des pays de langue française associés à son projet. Ceux-ci sont représentés dans l’actionnariat de la société Satellimages TV5 par les chaînes publiques de télévision. En 1986, le Consortium de télévisions du Québec et du Canada (CTQC) rejoint les initiateurs du projet et devient, en 1988, l’opérateur assurant la programmation et la diffusion de TV5 au Canada, aux États-Unis et en Amérique latine. Dix ans plus tard, la chaîne francophone étend sa zone de couverture à l’ensemble du continent asiatique et au Pacifique Sud. En 1998, elle est présente à la fois aux États-Unis avec un programme par abonnement intitulé TV5-USA et dans les pays arabes avec TV5-Orient. La grille des programmes multiculturels – qui diffuse 24h sur 24 dans quasi le monde entier sur les réseaux câblés – est alimentée par les émissions sélectionnées en provenance des sociétés membres. En plus du maintien du principe de la rediffusion internationale des meilleures de chaque chaîne nationale, la politique de TV5 s’oriente vers une production partielle d’émissions en propre : c’est le cas pour l’information et la réalisation de magazines culturels, d’actualité ou de divertissement. La particularité de la chaîne est d’avoir une programmation diversifiée adaptée aux situations de réception différées de ses publics francophones et/ou francophiles en raison des décalages horaires. Son but étant de s’adapter au mieux au rythme de vie des populations des zones géographiques couvertes en tenant compte de la concurrence des chaînes nationales. – Le sommaire de l’AFRI 2000