La communauté internationale face à la piraterie en mer

La piraterie en mer est phénomène économique et humain de faible ampleur, qui mobilise plus l’imaginaire que le rationnel. Lors de trois cents attaques pirates en 2008, onze membres d’équipage ont été tués, soit en un an le quart de ce qui est assassiné par jour aux Etats-Unis. Non-événement économique et humain, la piraterie est un étonnant phénomène politique et juridique, car elle est cet arc électrique jaillissant entre les pôles des différences de richesse qui font en mer comme à terre la réalité de notre monde. Au large de la Somalie, la communauté internationale, pourtant consciente que ce fléau n’y représente que le symptôme d’un mal grave et profond à terre, a décidé de faire effort en mer. Les résultats de ce déploiement ne seront pas négligeables, mais la communauté internationale a échoué, malgré un effort naval impressionnant, à supprimer en mer les symptômes du vide somalien à terre.

Le sommaire de l’AFRI 2010