Etat d’urgence : les limites à la réforme

L’idée que, face à des circonstances exceptionnelles, il faille écarter les règles qui régissent le fonctionnement des institutions pour les temps « normaux » est, pour le dire trivialement, presqu’aussi vieille que le monde. L’expression « état d’exception » est extrêmement polysémique et utilisée à des fins très différentes par différentes branches des sciences humaines et différents auteurs. Pour simplifier, on précisera qu’il faut comprendre ici l’état d’exception comme un régime juridique qui permet de s’affranchir de certaines règles (relatives à la dévolution des pouvoirs ou au régime des droits et libertés) en cas de circonstances exceptionnelles. (…) Lire la suite ici