Le blocage du CETA par la Belgique, une illustration de la difficulté de la conduite des relations extérieures par les systèmes fédéraux

L’épisode du blocage temporaire de la signature du traité de libre-échange entre le Canada et l’Union Européen (CETA, de l’anglais Comprehensive Economic and Trade Agreement) par la Wallonie a été beaucoup commenté. Si certains y ont vu un déni de démocratie (comment une région de 3,5 millions d’habitants peut-elle bloquer un traité accepté par les 500 millions d’habitants des 27 autres États membres de l’UE ?), d’autres ont au contraire salué le « courage » d’un gouvernement régional prêt à s’opposer à un traité controversé, transformant pour l’occasion la Wallonie en village d’Astérix.
.