Assurer la sécurité de la nation. La question de l’organisation de la défense nationale

Le cadre, le contexte et les acteurs du système de défense et de sécurité français connaissent des transformations majeures, dont les trois Livres blancs de 1972, 1994 et 2008 sont des témoins. Vingt ans après la fin de la Guerre froide et dix ans après les attentas du 11 septembre, les principes de la politique publique de défense et de sécurité évoluent dans le sens d’un rapprochement de la sécurité intérieure et de la sécurité extérieure, dans le contexte de la réforme du ministère de la Défense. L’accent mis sur la sécurité plus que sur la défense a des conséquences sur la place des militaires dans le système de défense, qui passent du premier rang à l’indistinction. Dans le même temps, l’organisation de défense et de sécurité connaît une évolution de moyen terme, depuis dix ans, dans le sens d’un resserrement administratif et politique au profit de l’exécutif, avec une accélération depuis 2007, tandis que la mobilisation face aux crises fait émerger une nouvelle culture de gouvernement, pour que soit assurée la continuité de la vie nationale.