Caucase du Sud : l’heure des grandes manœuvres

La guerre des Cinq jours entre la Russie et la Géorgie a changé la donne stratégique dans le Caucase du Sud. La démonstration de force de la Russie lui a permis de consolider sa présence dans cette région sensible. Pour cela, Moscou a ouvert de nouveaux chantiers et mis en place un agenda régional impliquant l’ensemble des acteurs locaux, y compris la Turquie, l’Iran et l’Union européenne. Cependant, ce processus de désenclavement à la russe passe par une stratégie de démonétisation des leviers américains dans la région et soulève de nouveaux défis : le régime de Mikheil Saakachvili parviendra-t-il à surmonter l’épreuve de l’après-guerre ? Les diplomaties occidentales arriveront-elles à préserver leur unité face à la Russie ? La paix fragile entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, à propos du Haut-Karabakh, sera-t-elle maintenue ? Ces enjeux stratégiques sont très sensibles à l’heure de la crise financière mondiale qui frappe de plein fouet les marchés émergents de l’Est et de la mise en place de l’administration Obama à Washington.

Le sommaire de l’AFRI 2009