Ciel ouvert : la fin de l’attente

Résumé Le 1er janvier 2002 entrait en vigueur le Traité sur le régime « Ciel ouvert ». Longtemps attendu, cette mesure de confiance et de sécurité repose sur la surveillance aérienne codifiée de pratiquement tous les territoires des Etats-membres de l’OSCE, de l’Atlantique à l’Oural. Pur produit de la Guerre froide, « Ciel ouvert » avait pour objectif de réduire la suspicion entre les Etats-parties. L’instabilité qui règne aujourd’hui dans certaines régions, le caractère complémentaire du régime par rapport au Traité sur les Forces Conventionnelles en Europe (FCE) et l’ouverture possible et à terme de « Ciel ouvert » à de nouvelles tâches, grâce aux nouvelles technologies de surveillance aérienne, offrent à ce Traité de nouvelles opportunités. –Le sommaire de l’AFRI 2003