Daech : cyberpropagande et cybersubversion

Les technologies et plateformes numériques que l’Internet a permis de créer sont désormais totalement intégrées au répertoire d’action subversive des groupes armés et terroristes. C’est singulièrement le cas en Iraq et en Syrie, où l’alliance entre des anciens du régime de Saddam Hussein et des islamistes a donné naissance au groupe autoproclamé Etat islamique (Daech) avec une science de la propagande qui a permis d’attirer à eux des milliers de djihadistes du monde entier, à des fins terroristes. L’objectif de cet article est de présenter les modalités concrètes d’organisation et d’activation de cette cyberpropagande permettant de mettre en œuvre une cybersubversion à l’échelle mondiale. En portant notamment l’accent sur l’usage des réseaux socio-numériques (You Tube, Twitter, Facebook, Telegram…), ce texte propose une réflexion sur ce que ces technologies apportent de différent aux pratiques habituelles de propagande politique et militaire.