Dés-intégration des forces et conflits par coalition. Vers une modification substantielle du lien transatlantique

Résumé L’Alliance atlantique connaît depuis le 11 septembre 2001 une évolution majeure : si l’élargissement des missions de l’OTAN a représenté un facteur de modification important, le retrait annoncé d’une part substantielle du contingent américain hors d’Europe trahit une régression des notions de solidarité inhérentes à l’Alliance atlantique et une réorientation vers des notions de guerre de coalition. De ce fait, la perception européenne du lien transatlantique, de sa propre défense et de ses futurs engagements se trouve en décalage croissant avec la perception américaine de l’OTAN, conçue comme un système ad hoc à disposition de la puissance dominante. Les ambitions de sécurité de l’Europe, attachées à un modèle atlantique fondé sur la collégialité et la réciprocité, sont donc en décalage croissant avec la volonté de Washington, qui, en limitant l’intégration de ses forces à l’OTAN, dispose des moyens de négocier son aide au prix le plus fort. – Le sommaire de l’AFRI 2005