Dix ans après le Rapport Brahimi sur les opérations de paix des Nations Unies. Quel bilan d’une décennie de réformes ?

La réforme est un état structurel de l’ONU et de son adaptation à son environnement. L’ONU est, depuis les lendemains de sa création, engagée dans une réforme perpétuelle dont les étapes se franchissent petit à petit au gré de crises plus ou moins graves. C’est tout particulièrement vrai dans le domaine du maintien de la paix, dont les opérations sont un instrument qui n’avait pas été prévu par la Charte, mais qui constituent aujourd’hui l’activité la plus importante et la plus connue de l’organisation universelle. Le Rapport Brahimi a structuré le processus de réforme du maintien de la paix en cours depuis l’année 2000 et a constitué une référence majeure pour les rapports qui ont suivi, y compris le dernier d’entre eux (« New Horizon »). Le maintien de la paix s’est ainsi professionnalisé et des règles ont été fixées à la conduite du maintien de la paix. Pour autant, ce processus de réforme d’une décennie a-t-il engendré une vision commune des Etats membres sur les limites et les défis du maintien de la paix ? Tout cela pourra-t-il prévenir l’ONU contre les errements passés du maintien de la paix et face aux contraintes politiques du moment ?

Le sommaire de l’AFRI 2010