Introduction. Le développement du commerce international n’est pas la panacée pour l’émergence d’un développement économique mondial équilibré

En 1995, le triomphe de la pensée économique classique et libérale était couronné par la création d’une Organisation mondiale du commerce (OMC). Il était alors annoncé que cette nouvelle phase des rapports commerciaux entre les Etats produirait des résultats positifs sur l’ensemble des partenaires. Ainsi, un développement économique « généralisé » deviendrait la règle collective, les plus « méritants » économiquement bénéficiant plus que les autres de ce surplus de production de biens et services. Vingt ans plus tard, le marché n’a pas produit les résultats escomptés…