L’adhésion de la Croatie à l’Union européenne et le rôle de la France

La Croatie, située à un carrefour culturel et occupant une position stratégique et dont l’appartenance centre-européenne et la vocation méditerranéenne sont notoires, écrit sa propre histoire depuis 1990. Prenant en mains sa destinée, elle a décidé de rejoindre l’Union européenne au terme d’un processus long et semé d’embûches. Forte des enseignements à tirer des précédents élargissements, la France, dont les liens historiques avec ce pays et son peuple sont insoupçonnés mais réels, a apporté un soutien constant mais exigeant à la candidature croate, notamment à travers des expertises en matière de réorganisation de l’Etat et de l’administration, tout en développant des échanges multiples et très prometteurs. Le renforcement de la coopération augure bien de l’avenir des relations franco-croates, notamment en vue de corriger certaines séquelles de l’ancien régime et de la récente guerre, l’Europe ayant elle-même envers ce pays un devoir de mémoire.