L’Administration Bush et le processus de paix au Moyen-Orient

Résumé Dans cet article, l’auteur offre une comparaison des stratégies adoptées par les Présidents américains Clinton et Bush au Moyen-Orient. Pour l’Administration Clinton, la route de Bagdad passait par Jérusalem : le Président a donc consacré toute son énergie à tenter de trouver une solution au conflit israélo-palestinien et s’est plutôt montré tolérant face aux régimes arabes autoritaires. Initialement désintéressée par la région, l’Administration Bush s’est quant à elle lancée après le 11 septembre 2001 dans une grande politique de transformation du Moyen-Orient, d’inspiration néo-conservatrice : elle considère le changement de régime en Iraq et une plus grande sévérité à l’égard des pays autoritaires comme une condition préalable à l’extension de la démocratie et de la paix au Moyen-Orient. Pour finir, Robert Malley dresse un bilan sévère de la politique du Président Bush. – Le sommaire de l’AFRI 2006