L’Europe dans la campagne présidentielle française 2007. Entre euroscepticisme de secours et domaine réservé

Résumé

Alors qu’on pouvait s’attendre à ce que la question européenne domine les débats de la campagne présidentielle, elle n’a finalement été qu’un sujet secondaire. Les raisons de cette évanescence politique de l’Europe dans les débats sont notamment à rechercher dans l’absence d’un candidat commun aux opposants à la Constitution européenne ou dans le recentrage voulu de la campagne sur les questions de sécurité et d’immigration. Surtout, les principaux candidats ont tous adopté, à des degrés divers, une sorte d’« euroscepticisme de secours », une critique populiste et hypocrite de la construction européenne contemporaine, afin de ne pas s’aliéner les électeurs « nonistes ».

Le sommaire de l’AFRI 2008