La diplomatie en sciences

L’internationalisation de la vie scientifique remonte à l’Antiquité, le XXe siècle ne faisant pas exception, sauf lors des grands conflits mondiaux marqués par la mobilisation des chercheurs au service de la patrie. En effet, l’importance des moyens à mobiliser pour conduire certains projets scientifiques nécessite une coopération bénéfique à tous. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs programmes de grande importance ont vu le jour. C’est ainsi qu’est né le Centre européen de recherche nucléaire (le CERN) et qu’a été favorisée la coopération en matière spatiale (mise en place de l’Agence spatiale européenne-ESA, collaboration ESA-NASA…) ou en astronomie (construction de télescopes géants, création de l’Union astronomique internationale-UAI). Aujourd’hui, le projet de fusion contrôlée ITER (International Thermonuclear Reactor) constitue l’un des plus beaux exemples de cette collaboration scientifique internationale, également structurée autour de la politique européenne de recherche ou des grands programmes de l’UNESCO.