La politique étrangère dans l’élection présidentielle de 2017

L’élection présidentielle française de 2017 s’est déroulée dans un contexte international troublé, alors que des crises économiques, humanitaires, politiques et sécuritaires continuaient de toucher l’Europe et ses voisinages. Les principaux candidats purent opposer leur vision du rôle de la France dans le monde et la campagne fut l’occasion de voir émerger de nouveaux programmes de politique extérieure. Parmi les enjeux du moment, le futur du projet européen et la relation avec la Russie constituèrent deux questions structurantes du débat politique. A l’inverse, d’autres thématiques tels que la guerre en Syrie et les conséquences du Brexit ne prirent pas, dans la campagne, une importance à la hauteur de leur présence dans l’actualité médiatique. Malgré leur nature profondément contemporaine, tous ces enjeux furent néanmoins abordés par les candidats à travers une grille de lecture traditionnelle, opposant les héritages gaullomitterrandien et atlantiste. La centralité du rapport aux Etats-Unis dans la pensée française de la politique extérieure fut ainsi confirmée et renforcée par les candidats à la présidentielle.