La septième conférence d’examen du TNP. Une étape dans une crise de régime ?

Résumé Si le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) demeure un instrument incontesté d’organisation de la sécurité collective, il traverse actuellement une période difficile. Les oppositions rencontrées lors de la Conférence d’examen de 2005 illustrent cette tendance. Celle-ci s’est en effet close (27 mai 2005), après un mois de travaux stériles, sur un document final n’apportant aucune solution aux problématiques qui lui ont été soumises. Certes, l’« examen » du Traité a eu lieu, la Conférence a été marquée par une redéfinition des rôles de ses principaux Etats partie et l’attachement de la Communauté internationale au Traité a pu être réaffirmé. Cependant, il n’en demeure pas moins que le déroulement de la Conférence a mis en lumière de réelles fragilités. Tout en continuant à gérer les crises actuelles et à venir, les pays occidentaux devront donc intensifier leurs efforts pour expliquer leurs politiques de non-prolifération – Le sommaire de l’AFRI 2006