Les deux phases de la cyberguerre

La question de la cyberguerre est difficile à conceptualiser en raison de la nature composite du cyber-espace. Le caractère mimétique de la violence qui s’y déploie rend tentant de le considérer comme un avatar du monde réel. Cette absorption de la totalité du spectre de la guerre demeure du registre de la fiction. Une première caractéristique des actions hostiles procède de la dimension subreptice et furtive de l’action de guerre dans le cyber-espace. Une seconde réside dans la très grande technicité requise pour forger des cyber-armes susceptibles de pénétrer dans des systèmes complexes. Ces deux caractéristiques forment une topologie du cyberespace du point de vue de la guerre, distinguant les attaques sans portée destructive significative et celles au potentiel réellement destructeur.