Les élections européennes de 2014 en France. Une amplification extraordinaire des logiques ordinaires

Les élections européennes de juin 2014 en France ont confirmé des tendances enregistrées lors des précédents scrutins : atonie de la campagne, faible mobilisation de l’électorat, sanction du gouvernement en place, succès des listes protestataires. Cependant, ces phénomènes atteignent en 2014 une ampleur inédite compte tenu du succès du Front national. Après une décennie de « normalisation » des élus français au sein du Parlement européen, ces élections contribuent ainsi à les singulariser à nouveau.