Les Etats-Unis après l’ivresse d’une politique de défense néo-impériale et hyper “technologisée”. Quels enjeux pour l’Europe ?

Avec la fin programmée de l’engagement direct en Afghanistan, l’Ouest tourne la page de ses engagements militaires ouverts en 2001 et entre, enfin, dans la géopolitique du XXI e siècle. Cette entrée retardée dans le nouveau siècle suscite légitimement bien des interrogations, parmi lesquelles celle de la place et du rôle qu’adopteront les Etats-Unis sur la scène internationale au moment où le président Obama entend se concentrer sur la reconstruction interne du pays (nation-building at home). Question centrale pour l’Europe et la France, car les réponses apportées détermineront le sens et la portée à donner à la notion de communauté atlantique et, par là même, au cours à donner à notre politique extérieure et de sécurité dans la décennie à venir. Parmi les déterminants de l’équation américaine figure notamment la dimension stratégique et militaire. La période 1995-2012 va laisser les Etats-Unis dans une situation militaro-stratégique qui n’est pas sans conséquence sur leurs alliés européens. Confrontés au processus d’un repliement sans qu’il signifie un renoncement aux alliances contractées par Washington, les Européens doivent trouver un repositionnement stratégique adéquat vis-à-vis de leur grand allié, toujours présent mais plus éloigné que jamais.