Les Etats-Unis, l’Europe et les négociations commerciales et agricoles internationales sous G. W. Bush

Résumé Acteurs et observateurs de la régulation économique de la société internationale doivent bien garder à l’esprit qu’une négociation commerciale a toujours un caractère politique et que, par suite, ni les négociateurs commerciaux internationaux ni l’OMC n’ont assez de pouvoir ou de représentativité pour assurer au cycle commercial global un succès certain. L’impulsion politique est décisive et le processus démocratique pourrait ici aider à la cohérence des positions de chacun. Cependant, face aux enjeux du Cycle de Doha, la crispation des Etats-Unis et de l’Europe autour de l’agriculture et l’immobilisme de la conférence de Hong-Kong montrent combien les chances de voir se concrétiser une libéralisation courageuse et un véritable projet de développement sont minimes. – Le sommaire de l’AFRI 2006