Les méandres de la droite américaine vis-à-vis de la construction européenne

Résumé

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et tout au long de la Guerre froide, les dirigeants américains se sont traditionnellement exprimés en faveur de la construction européenne. Sous la présidence de George W. Bush, dans le sillage des attentats du 11 septembre 2001 et de l’invasion de l’Irak, qui ont secoué les relations transatlantiques, les milieux « néo-conservateurs » de Washington ont commencé à douter de la fidélité et de la viabilité de l’Union européenne en tant qu’allié. Cela étant, il est progressivement devenu évident, pour les dirigeants américains, que leurs inclinations unilatéralistes étaient nocives pour l’Amérique elle-même : la construction d’une Europe cohérente et forte est fondamentalement vitale pour les Etats-Unis, qui en a besoin pour faire face aux nouveaux défis globaux.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF