Les nanotechnologies au cœur de la compétition internationale

Les nanotechnologies représentent un domaine encore partiellement inexploré, porteur à la fois d’espoirs et de risques. Leur développement est aujourd’hui pleinement soutenu dans plus de 60 pays, où on peut identifier une politique active en leur faveur. Bien sûr, comme pour d’autres domaines, les pays les plus puissants sont largement en avance : la France et l’Europe font partie du peloton de tête. Les enjeux industriels ne sont pas minces, tant les applications sont diverses, dans le domaine des matériaux bien sûr, mais aussi pour les technologies de l’information ou pour la médecine. La portée de ces technologies en fait une source potentielle de relance industrielle à l’échelle mondiale. D’où une compétition internationale soutenue, alors même que les défis restent nombreux. Au premier rang d’entre eux, les questions éthiques et sociétales commencent juste à être abordées. Concilier l’investissement dans un domaine qui influencera profondément l’avenir des sociétés humaines avec le nécessaire recul éthique que cela implique n’est pas le moindre des défis ouverts par ce monde des nanotechnologies.