Un nouveau défi pour le Conseil de sécurité : comment traiter les Etats déliquescents ou déchirés par des conflits internes

Résumé Considérant que les conflits et crises surgissant à l’intérieur d’un Etat constituaient des menaces à la paix et à la sécurité internationales, le Conseil de sécurité a progressivement été amené à intervenir dans un nombre croissant de ces situations de crises, notamment à partir des années 1990. Cependant, face à ces conflits, la réunion de certains critères d’intervention ne suffit pas à entraîner la saisine du Conseil de sécurité : chaque situation est appréciée au cas par cas. L’approche pragmatique prévaut également s’agissant des moyens d’action du Conseil de sécurité : ils ont été élaborés en fonction des défis qu’exigeaient les différentes situations, c’est pourquoi il est impossible de dégager une doctrine d’action fixe et rigide. L’étude des différentes interventions du Conseil de sécurité dévoile une vaste panoplie d’actions qui reste cependant incomplète et demeure d’une efficacité inégale. Afin de pallier les carences du Conseil de sécurité, un certain nombre d’améliorations, tel un système d’alerte précoce, peut être envisagé. – Le sommaire de l’AFRI 2005