Un point de vue allemand sur la déroute du processus d’intégration européenne. La crise de l’Union monétaire européenne et l’exigence d’une stabilité fiscale »,

La crise des dettes en Europe montre que la faiblesse fondamentale de l’Union monétaire européenne réside dans son incapacité à créer suffisamment d’incitations positives pour que les Etats membres observent une stabilité fiscale. S’appuyant sur la théorie des zones monétaires optimales, l’article examine les raisons qui justifient l’édiction de règles fiscales dans une union monétaire. On y montre que les règles actuelles ne sont pas à même d’empêcher l’incitation perverse à s’endetter. Pour cette raison, nous avons besoin d’un nouveau cadre réglementaire plus efficace. L’article propose un tel cadre sur la base du fédéralisme fiscal, qui combinerait une définition claire d’une clause « no bail out » et des garanties de solidarité précises, reprenant ainsi des positions allemandes et françaises.