Vladimir Poutine et l’Ukraine

Les relations de la Russie avec l’Ukraine sont épineuses depuis la chute de l’Union soviétique en 1991, mais ont dégénéré en crise profonde depuis 2013. Les conflits internes de l’Ukraine ont pris une envergure internationale, présentant un défi sans précédent pour Vladimir Poutine et son style de gouvernance. La crise reflétait deux caractéristiques structurelles, c’est-à-dire la tension entre des représentations de la « Grande Europe » et de l’« Europe élargie », accompagnées par le conflit des intégrations dans les pays frontaliers de l’Europe, entre l’avancée de l’Union européenne et l’établissement de l’union économique eurasienne. En termes pratiques, la crise soulève six questions fondamentales sur Poutine et la politique russe en général : la réaction au Partenariat avec l’Est, de supposées ambitions impériales, la stratégie à long terme, le révisionnisme supposé de la Russie, la stratégie envers l’Ukraine et le statut de grande puissance de la Russie. Ces questions ont généré une logique du conflit qui divise désormais l’Europe et menace la paix mondiale.