Défense et sécurité nationale – L’appareil d’Etat en première ligne pour défendre la République

Le terrorisme vise à détruire la capacité de résistance et de résilience d’une société, soit en frappant en aveugle, ainsi des attentats de 1986 ou de 1995, en France, soit en s’attaquant à des cibles choisies et emblématiques, comme ce fut le cas en janvier 2015 et comme c’est le cas aujourd’hui.

Il faut cependant distinguer les événements de janvier 2015 de ceux de novembre 2015. En janvier 2015, ce sont des catégories précises et ciblées de la société française qui sont visées : journalistes, policiers, Juifs. La liberté d’expression, l’ordre et la loi, la société française dans sa diversité. En novembre 2015, ce sont les modes de vie de tous qui sont attaqués: sortir pour assister à un match de foot, sortir pour assister à un concert, sortir à la terrasse d’un café : c’est le quotidien de tous les Français qui devient la cible. Il y a là un changement non seulement de « mode opératoire » mais aussi un changement d’orientation dans les buts des terroristes. La menace devient indistincte, à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières. Elle frappe indistinctement tous les Français, à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières. La réponse doit ainsi être effectivement collective. (…)