L’Arctique, région de coopération ou de conflits ?

Les changements climatiques et la fonte des glaces provoquent un intérêt grandissant pour l’Arctique, notamment en faisant émerger de nouvelles opportunités pour l’utilisation de ressources pourtant liées à des défis et conflits. Cette situation est propice à l’apparition de thèses prônant la militarisation de la région, ainsi qu’à une lutte entre les Etats circumpolaires. Néanmoins, l’analyse précise des différends de délimitation et de l’augmentation de la présence militaire conduit plutôt à émettre la thèse d’une coopération croissante dans la région arctique. Cette coopération dépasse le cadre de la Convention sur le droit de la mer et montre de nouvelles voies de compromis, à l’image du traité de 2010 entre la Norvège et la Russie. Le développement de la coopération arctique repose sur des intérêts économiques et scientifiques, mais demande aujourd’hui une gouvernance beaucoup plus inclusive et globale.