L’emploi de la force dans le cadre conceptuel du paradigme cosmopolitique en éthique internationale

Résumé L’apport de la philosophie en éthique des relations internationales se situe au niveau d’une réflexion fondamentale concernant les normes et les enjeux éthiques soulevés par des problèmes politiques. Le contexte actuel, marqué par le phénomène de la globalisation, semble annoncer un nouvel ordre international aux caractéristiques empiriques inédites, qui invite à une refonte intégrale des principes normatifs. Au sein de la tradition libérale, un certain courant réhabilite le paradigme cosmopolitique d’inspiration kantienne. Dans la foulée de ces recherches, le présent article présente certaines articulations maîtresses de l’idéal cosmopolitique selon Kant, dont on peut apprécier la pertinence durable en regard de nos enjeux contemporains. Il propose d’établir certains paramètres normatifs de la théorie de la démocratie cosmopolitique en vue d’appréhender la question de l’usage de la force dans le contexte d’un monde non idéal. Bien qu’il soit nécessaire de démontrer la priorité lexicale de la justice au détriment de la paix, dans certaines circonstances extrêmes, les composantes essentiellement pacifistes du paradigme cosmopolitique plaident en faveur d’un processus de démocratisation des relations internationales qui ne s’appuie pas sur un appareil coercitif et souscrivent plutôt à une vision réformiste du progrès des institutions politiques. – Le sommaire de l’AFRI 2002