La gestion de la crise en France et en Allemagne

Prises de court par la crise, la France et l’Allemagne n’ont guère agi de concert pour tenter de trouver une réponse adaptée et commune face aux difficultés économiques. Président en exerce de l’UE, Nicolas Sarkozy aurait souhaité un front européen. Cependant, le Chanceler allemand ne l’a pas entendu ainsi. Dès lors, la France et la RFA ont chacune pris de leur côté les mesures qu’elles estimaient nécessaires. Toutefois, celles-là se ressemblent : garanties aux épargnants et aux banques, mesures de relance conjoncturelles pour favoriser les investissements, aides pour maintenir le pouvoir d’achat. Ces mesures renforcent l’endettement public, dont la résorption est différée. La question se pose cependant de savoir si l’Allemagne et la France disposent des mêmes atouts pour y faire face et si, malgré les initiatives franco-allemandes à la veille des sommets du G20, l’Europe n’a pas intérêt à faire front uni.

Le sommaire de l’AFRI 2010